Fondation

L’école en temps de COVID, racontée par nos élèves

Depuis plusieurs mois, les écoles font la manchette des journaux en parlant de l’année scolaire particulière en temps de COVID. Mais comment les élèves de Sourp Hagop vivent-ils la pandémie? Nous avons eu un entretien avec deux élèves de 5e année du primaire, Léa et Gregory Kourkoian qui décrivent leur réalité depuis le retour en septembre. Cette rencontre, riche en plaisir, témoigne de la résilience des élèves et de leur grande capacité d’adaptation pour surmonter les défis de la vie.

Q: Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs?

RL: Je m'appelle Léa et mon frère s’appelle Gregory. Nous sommes des jumeaux en cinquième du primaire. J’aime la danse, la pizza et la lecture. Plus tard, je veux être pédiatre et prendre soin des enfants.
RG: Je pratique beaucoup de sports comme le tennis, mais surtout je joue au soccer. Plus tard, je rêve d’être un joueur de soccer célèbre comme Messi. L’an dernier, avec mon équipe de soccer, j’allais participer à un tournoi à Barcelone et j’allais être seul pour la première fois de ma vie, sans parents et sans ma sœur... Mais malheureusement, la compétition a été annulée à cause de la COVID.

Q: Parlant de COVID, comment est-ce que l’école a changé pour s’adapter au contexte de la pandémie? Quels sont les changements que vous voyez à l'école cette année?
RL: Les changements n’étaient pas si graves pour moi. Je m’attendais à ce que l’école soit un peu différente cette année. On a vu des gens porter le masque depuis le début de la pandémie, alors je savais que l’école allait aussi changer un peu. Je dois porter un masque durant la journée, mais ce n’est pas si difficile. Après une période, j’oublie que j’ai un masque. C’est très simple, on s’habitue.
RG: Mais non Léa, au début de l’année, on n’avait pas besoin de mettre un masque toute la journée, juste dans les corridors, dans le gymnase et aux toilettes. Mais maintenant, c’est tout le temps. On peut l’enlever seulement sur l’heure du dîner, mais on doit faire attention de ne pas nous lever et marcher dans la classe. Tout le monde doit rester assis sinon toutes les gouttelettes vont se disperser. Moi aussi je m’attendais à ce que l’école soit différente cette année, car ce corona est un peu fou!

Q: Vos deux classes ont dû être fermées pendant l’automne. Comment se sont passés vos cours à distance? 
RL: Les cours à distance sont relativement agréables. Tu n’as pas besoin de te réveiller trop tôt, ni de préparer tes collations. Mais, il arrive souvent que l’Internet ne fonctionne pas trop bien, alors ça peut être énervant.
RG: Tous nos devoirs de la semaine sont sur le Google Classroom de notre classe. Même le lien pour les visioconférences est au haut de la plage. C’est très facile, mais on préfère être à l’école.

Q: Pouvez-vous nous décrire une journée normale d’école à distance?
RG: Le matin, on porte l’uniforme de l’école et on s’installe devant notre ordinateur. D’habitude, nos enseignants nous donnent tous nos cahiers d’activités avant de partir. Après, pour chaque période, les enseignants donnent environ 30 minutes de cours ou d’explications et ensuite ils nous donnent un travail à faire seul qu’on doit remettre sur le Google Classroom de notre classe.
RL: Mais un matin, on s’est connectés à notre visioconférence  et on attendait nos enseignants, mais personne ne venait. C’était vraiment bizarre, et après ma mère a réalisé qu’elle s’était trompée et que c’était une journée pédagogique! 

Q: Peux-tu décrire une journée typique à l'école?
RL: Quand on arrive à l’école, on se présente à l’entrée. On doit se désinfecter les mains pendant que quelqu’un prend notre température. Après, on va vers nos casiers au 2e étage, on se déshabille, on vide nos sacs, on se désinfecte encore nos mains.
RG: Cette année, nos sacs ne sont pas très remplis. On essaie de minimiser le matériel qu’on amène à la maison. Donc, on a quelques duo tangs et des cahiers. C’est tout. On laisse nos sacs dans nos casiers aussi.
RL: À 8h35, les cours commencent, mais sinon les cours sont comme avant. On fait des projets, on travaille ensemble. Le plus gros changement c’est qu’on doit porter le masque.
RG: Mais, on a moins de récréation cette année je pense. On sort seulement 2 fois, plutôt que 3.
RL: Je sais pourquoi. On doit diminuer la circulation dans les corridors. Déjà que c’est difficile de garder les distances entre toutes les classes, il faut s’assurer de réduire le nombre de personnes dans le corridor en même temps.

Q: C’est exactement ça! Est-ce que les récréations sont les mêmes?
RG: Non, chaque classe doit rester dans une zone pour les récréations de la journée. Par exemple, ma classe peut-être dans la zone parc, ou la zone basket et on doit rester là pendant toute la récréation. On ne peut pas aller d’une zone à l’autre comme les années précédentes. L’hiver, on a beaucoup de montagnes de neige qui sont vraiment le fun! C’est amusant quand ta classe est dans cette zone!
RL: C’est vraiment important de séparer les groupes en zones pendant les récréations. Comme ça si quelqu’un a la COVID, toute l’école n’aura pas la COVID aussi.

Q: Trouvez-vous ça difficile de respecter les zones durant les récréations?
RG: Pas vraiment. On est avec nos amis et on s’amuse, alors non.
RL: Je trouve ça correct, mais ce qui est difficile pour moi c’est que ma meilleure amie n’est pas dans ma classe. Alors, même lors des récréations on ne peut pas jouer ensemble. C’était difficile au début de l’année. Maintenant, je me suis habituée et je me suis fait de nouvelles amies. 

Q: Une fois que la pandémie sera terminée, qu'est-ce que tu vas faire en premier?
RG: J’aimerais qu’on invente une chanson d’école et qu’on chante ensemble «Bye-Bye CORONAAA»! 
RL: Ou.. On peut avoir une heure de récréation avec nos amies où on pourra tous jouer ensemble. Ça serait vraiment cool.
RG: Et aussi, on peut faire une grande fête dans la cour d’école, comme on le fait pour le Cross-Country. Et faire une barbeque dans la cour d’école!

Q: Maintenant que nous sommes en 2021, quel est le souhait que tu as pour le nouvel an?
RG:
Je pense que tout le monde souhaite la même chose: voir la fin de ce CORONAVIRUS! Et qu’on puisse reprendre la fête!
RL: Mon souhait est de pouvoir passer du temps avec ma famille et mes amis sans mettre leur vie en danger. C’est ça que je veux!

Q: Qu'est-ce que tu aimes le plus à propos de ton école?
RG: Premièrement, tous mes enseignants, les surveillants, la direction, mes amis. Tout!
RL: Moi, j’aime beaucoup l’ambiance à l’école. Vous êtes très organisés et on sent que vous êtes prêts pour tout.

Q: Et si tu pouvais changer une chose à l'école, que changerais-tu?
RL: J’aimerais avoir un plus grand parc pour qu’on puisse être plus nombreux à jouer dans le parc. Et j’ajouterais quelques montagnes de neiges de plus l’hiver.
RG: Oui! Une montagne par classe. Ça serait vraiment génial!

Q: Et le menu de la cafétéria? Est-ce que tu changerais quelque chose?
RL: Honnêtement, non. J’aime la nourriture de la cafétéria. Certains amis n’aiment pas ça, mais je trouve ça bon.
RG: Oui, moi aussi je ne changerais pas le menu. Mais j’ajouterais 2 choses: des hot dogs et du steak!